KQ3 – Comment augmenter l’activité des anticorps par le jeu des combinaisons ?

KQ3 – Comment augmenter l’activité des anticorps par le jeu des combinaisons ?

(Laurent Gros, Denis Mulleman)

Les objectifs de la KQ3 sont d’étudier comment les anticorps thérapeutiques peuvent être associés entre eux (anticorps ayant des cibles différentes) ou avec d’autres produits pharmaceutiques pour améliorer la prise en charge des patients. En effet, les anticorps thérapeutiques sont fréquemment utilisés en association avec d’autres biomédicaments ou thérapies (petites molécules, radiothérapie, cellules modifiées). Les principaux défis de la KQ3 dans le cas du cancer sont les suivants: i) définir la combinaison optimale (stratégie proactive) à l’aide de biomarqueurs prédictifs, et ii) adapter le traitement en cas de rechute afin d’accroître la sensibilité de la tumeur au traitement (stratégie réactive). Dans l’inflammation, le défi consiste à réduire le nombre de réactions indésirables aux anticorps thérapeutiques, telles que l’immunogénicité (avec les inhibiteurs du TNF) et les réactions à médiation immunitaire (avec les inhibiteurs de points de contrôle). La KQ3 développera également des stratégies pour améliorer les effets de type vaccinal des anticorps thérapeutiques dans le contexte des maladies respiratoires. Sur la base des principales réalisations et expertises de ses membres, la KQ3 est organisée en trois axes : ciblage des cellules tumorales (axe 1), ciblage des cellules infectieuses ou inflammatoires (axe 2) et ciblage du microenvironnement immunitaire ou non immun (axe 3).